PROFESSION DE FOI

 L’heure est terriblement grave. Tout au long de notre longue histoire, jamais la France n’a été confrontée à de tels périls. Nous assistons, impuissants, à l’effondrement de l’Autorité, à la disparition irréversible de nos libertés, à la destruction de notre identité et à la perte du sacré.
Notre pays s’efface à présent pour n’être plus qu’un conglomérat de communautés, de tribus et d’individus genrés, dé-personnifiés. C’est le règne de l’étranger, des minorités, de l’Argent-Roi, de la régression sociale, de l’effondrement démographique…
 
La France est en danger de mort !  

 

J’affirme que la France a encore un avenir…
Que la France avec son passé glorieux, sa langue, sa civilisation est notre bien le plus précieux.
Que l’espérance est nationaliste et que seul, le nationalisme peut embraser les âmes et fortifier les cœurs, qu’il porte en lui l’énergie vitale qui rendra possible cette Révolution Nationale. Cette révolution nationale nécessaire au rétablissement de la France et au maintien vigoureux de l’extraordinaire civilisation européenne, phare de l’Humanité.
C’est pour cela, que j’ai décidé de participer à cette campagne pour les élections présidentielles.
Rien ni personne ne peut me faire dévier de ma route et de ce combat.
Cette candidature, je la veux comme l’Acte premier de la reconquête nationale.
J’appelle les français non reniés, à cette nouvelle croisade, afin de parvenir à nous reconstruire dans un cadre naturel, avec l’exigence du sacré et dans une nécessaire transcendance.

 

Ce que nous voulons, ce n’est pas l’Europe rabougrie de Bruxelles mais une France grande et souveraine ;
non un gouvernement de la finance contre le peuple mais un gouvernement avec le peuple pour la Nation ;
non pas une France des oligarchies et du mariage pour tous, mais bien une France du travail et de la famille ;
non une France livrée à la barbarie et à l'insécurité, mais un Etat autoritaire garant d'ordre et de justice.  
Nous refusons toute politique d’assimilation ou d’intégration, nous voulons une politique immédiate de remigration afin que la France redevienne française.
Nous sommes résolument contre la France du Veau d’Or, celle de la hideuse idole Mammon, parce que nous sommes nés dans une France fille ainée de l’Église.
Nous nous opposons à cette tyrannie sanitaire qui a été rendue possible par la manipulation des esprits face à une épidémie largement artificielle parce que nous sommes défenseurs des libertés de vivre et de pensée.

 

Redevenons ce que nous avons été et devenons ce que nous sommes en tant que Français.
Rendons la France à son peuple, l’Europe à sa race et la Chrétienté à son Dieu.

 

Ensemble faisons que cette indispensable candidature devienne possible. Reprenons le vieux cri de la chevalerie française et dénonçons l’ennemi :
Montjoie Saint Denis, A bas la Macronie !

 

En avant la victoire, maîtres chez nous !"

Yvan Benedetti