PRÉSENTATION DU CANDIDAT
IMG_5526.jpg

56 ans, père de trois enfants, Yvan Benedetti est à l’avant-garde du combat pour le rétablissement de la France depuis 35 ans. Victime de trois agressions violentes, de plus d’une dizaine de poursuites judiciaires – il a été le 1er en France a avoir été poursuivi pour une prétendue homophobie-, condamné à des centaines de milliers d’euros d’amendes pour des procès de presse et dernièrement, à 8 mois de prison avec sursis pour atteinte à la sureté de l’Etat après avoir refusé de dissoudre le mouvement politique qu’il présidait, rien ni personne ne peut le faire dévier de son combat.

 

Au sein du Front National de Jean-Marie Le Pen, il a assuré un mandat d’élu local pendant plus de 10 ans. Bras droit et directeur de campagne de Bruno Gollnisch lors de la campagne interne de succession au fondateur du Front National, il est exclu du parti en 2011 par Marine Le Pen après son accession à la présidence du mouvement national pour s’être opposé à sa politique de dédiabolisation.

 

Au cœur de la révolte de la Manif Pour Tous contre la loi Taubira, des Gilets Jaunes dont il est devenu un des porte-voix du mouvement, représentant la tendance la plus révolutionnaire, il continue aujourd’hui le combat en luttant contre le Pass Sanitaire et la tyrannie Sanitaire imposée par l’Etat profond. Par son expérience en politique et sa ténacité, il est aujourd’hui un des principaux représentants du nationalisme en France et un des premiers opposants au pouvoir. 


Son crédo : défense du Travail contre les oligarques apatrides ; défense de la Famille contre les lobbies LGBT ; défense de la Patrie contre le mondialisme cosmopolite. 


Yvan Benedetti incarne une vie au service d’un idéal de justice et de grandeur nationale.