Du Puy-en-Velay, Yvan BENEDETTI annonce sa participation à l’élection présidentielle

Dernière mise à jour : 19 nov. 2021

L’heure est grave. Tout au long de notre longue histoire, jamais la France n’a été confrontée à de tels périls. Nous assistons, impuissants, à l’effondrement de l’Autorité, la restriction de nos libertés, la destruction de notre identité et à la perte du sacré.


Notre pays s’efface pour n’être plus qu’un conglomérat de communautés, de tribus et d’individus dé-personnifiés. C’est le règne de l’étranger, des minorités, de l’Argent-Roi, de la régression sociale, de l’effondrement démographique… La France est en danger de mort !

Et pourtant, venus du plus profond de notre histoire et de notre peuple, des forces de résistance se lèvent pour refuser ce déclin. La France est un miracle qui ne peut pas mourir.

J’affirme,

– Que la France a encore un avenir ;


– Que la France avec son histoire, sa langue, sa civilisation est notre bien le plus précieux ;


– Que l’espérance est nationaliste et que seul, le nationalisme peut embraser les âmes et fortifier les cœurs ; Il porte l’énergie vitale qui rendra possible cette Révolution Nationale nécessaire au rétablissement de la France et au maintien vigoureux de notre grande civilisation européenne.


En conséquence, c’est du Puy-en-Velay, cette ville enracinée où est pratiqué le culte marial le plus ancien, du Puy-en-Velay qui est le départ de la Via Podiensis, un des quatre chemins français du pèlerinage de Compostelle et aussi du Puy-En-Velay, cette citée d’où est parti la 1ère Croisade, celle du petit peuple, que j’ai annoncé ce samedi 23 octobre, ma participation à l’élection présidentielle de 2022.


Toutes ces dernières élections, les trotskistes arrivent à présenter deux candidats alors que nous sommes absents et que nous sommes condamnés à assister en spectateurs à ce moment important de la politique française. Pour cette prochaine élection présidentielle, le système voudrait nous enfermer dans le faux choix entre une candidature du reniement et celle de l’imposture.


Le Pen n’est pas la solution : elle est le problème, car, enfant de 68, elle a renié les fondamentaux du combat du Front National en se liant les mains avec la dédiabolisation et commis le pire crime de parricide. Avec Le Pen, c’est rien ne change, pour que rien ne change !

Zemmour n’est pas non plus la solution : il est le symptôme du mal qui nous ronge et au mieux un médicament placebo. Il en appelle à la 5ème République et au retour du RPR. C’est chérir les causes du mal… Avec Zemmour il faut que tout change pour que rien ne change.


J’appelle tous les Français non reniés qui refusent ce jeu de dupe et qui veulent sortir de ce face à face artificiel et stérile à me rejoindre et à me soutenir. Entre la gauche hallal et la droite casher qui se présentent comme seules alternatives à l’oligarchie, nous prônons un nationalisme 100% Fabrication France. Il faut créer un pôle politique alternatif et faire triompher la révolution nationale au service des seuls intérêts français. Il faut que tout change pour que tout change !


Depuis plus de 35 ans, je suis à l’avant-garde du combat pour le rétablissement de la France. J’ai été au cœur de toutes les révoltes contre l’État profond, que ce soit dans le mouvement de la Manif Pour Tous, puis des Gilets Jaunes et encore aujourd’hui contre la tyrannie sanitaire rendue possible par la manipulation des esprits autour d’une épidémie très artificielle.


Rien ni personne ne peut me faire dévier de ma route et de mon combat.

Cette candidature est l’Acte 1 de la reconquête nationale.

Rendons ensemble cette candidature qui est nécessaire, possible.


En avant la victoire, maîtres chez nous !

Yvan BENEDETTI

Contact : benedetti2022@protonmail.com

65 vues0 commentaire